Questions-réponses

Pour vous aider, retrouvez ici les questions les plus fréquemment posées à propos de la fabrication et de l’affinage des fromages Chabert. Si toutefois vous n’avez pas trouvé de réponse satisfaisante, n’hésitez pas à nous contacter.

  1. Qu’est-ce que le lait cru ?

    Le lait cru désigne un lait qui n’a subi aucun traitement thermique supérieur à 40°C, c’est-à-dire aucune pasteurisation, ni stérilisation, ni thermisation, ni microfiltration.

  2. D’où vient le lait que vous utilisez pour fabriquer vos fromages ?

    Le lait utilisé pour fabriquer les fromages Chabert provient exclusivement de producteurs locaux respectant un cahier des charges rigoureux. Ce lait est issu de races de vaches locales (Tarine, Abondance, Montbéliarde), nourries avec une alimentation naturelle composée de fourrage l’hiver et d’herbe pâturée en été.

  3. Qu’est-ce qu’une fruitière ?

    Une fruitière est un atelier dans lequel les producteurs de lait mettent en commun leur production de lait, le « fruit » de leur travail, pour fabriquer du fromage. Souvent sous forme de coopérative, cette organisation est courante en Franche-Comté, en Savoie et en Suisse.

  4. Puis-je trouver du fromage Chabert ailleurs qu’en fruitières ?

    Le fromage Chabert est également distribué dans toutes les grandes et moyennes surfaces, mais également sous des marques de distributeurs, en hard discount et dans les circuits spécialisés.

  5. Pourquoi y-a-t-il des trous dans l’emmental de Savoie ?

    L’emmental de Savoie IGP débute son affinage en cave froide, puis tempérée, pour finir dans des caves plus chaudes. La chaleur provoque une fermentation qui libère du gaz carbonique. Celui-ci, emprisonné sous la croûte imperméable du fromage, forme dans la pâte des bulles qui créent des trous (appelés aussi « ouvertures » ou « yeux »).

  6. Quelle quantité de produits laitiers dois-je consommer par jour ?

    Pour couvrir vos besoins journaliers en calcium, un produit laitier à chaque repas est le bon réflexe à prendre. La quantité de fromage conseillée par jour pour garder la ligne est de 40 g.

  7. Peut-on congeler du fromage ?

    Et pourquoi pas ? Les amateurs de fromage crieront peut-être au scandale mais mieux vaut congeler un fromage que de le laisser s’abîmer au fond du réfrigérateur. Veillez cependant à ne pas congeler des morceaux de plus de 500 g. Essuyez la surface du fromage avec de l’essuie-tout, emballez-le dans du papier alu et enfermez-le dans un sac en plastique en procédant au vide d’air. Pour que la saveur et la texture du fromage restent intactes, pensez à refroidir le fromage avant congélation.

  8. Fermier ou fruitier, quelle est la différence ?

    Le terme fruitier est utilisé pour désigner un fromage qui a été élaboré en fruitière, c’est-à-dire avec du lait provenant de plusieurs producteurs de lait. Le fromage fermier fabriqué à la ferme, uniquement avec le lait de celle-ci.

  9. Qu’est-ce qu’un signe officiel de qualité ?

    En France et en Europe, des logos officiels permettent de reconnaître les produits qui bénéficient d’un signe officiel de la qualité et de l’origine : AOC, AOP et IGP. L’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) désigne des produits dont toutes les étapes de fabrication sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une aire géographique, qui donne ses caractéristiques au produit. Cette appellation protège le nom du produit sur le territoire français. Elle constitue l’étape intermédiaire avant l’obtention de l’AOP - Appellation d’Origine Protégée - qui protège le nom du produit dans toute l’Union Européenne.

    L’IGP – Indication Géographique Protégée – désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions déterminées. C’est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l’Union Européenne.

  10. Je suis enceinte, puis-je consommer du fromage au lait cru ?

    Il est recommandé aux femmes enceintes de ne pas consommer de fromages au lait cru, car ils sont susceptibles de favoriser la prolifération de bactéries comme la listeria, qui peut nuire à la santé du bébé.